90 vues

Pour une élection présidentielle apaisée au Bénin : La Haac échange avec les professionnels des médias du Borgou et de l’Alibori

    En tournée de vulgarisation de la décision n°21-002/HAAC du 13 janvier 2021, une délégation conduite par Armand HOUNSOU, Conseiller à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de...

 

 

En tournée de vulgarisation de la décision n°21-002/HAAC du 13 janvier 2021, une délégation conduite par Armand HOUNSOU, Conseiller à la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication a entretenu un parterre de professionnels des médias de tous les secteurs confondus du Borgou et de l’Alibori. C’était vendredi 22 et samedi 23 janvier 2021 à l’antenne régionale de l’Ortb Parakou et au siège de la radio communautaire Kandi Fm.

 

Les travaux de la rencontre entre la délégation de la HAAC et les journalistes en provenance des organes de presse publics et privés de l’audiovisuel, de l’écrit et en ligne du département du Borgou ont eu lieu à la grande salle de réunion de la Station Régionale l’Office de Radiodiffusion et Télévision du Bénin à Parakou avec à la clé, l’objectif de réglementer les activités médiatiques pendant la période de précampagne pour les élections présidentielles d’avril 2021.

Le contenu et le fondement juridique de la Décision n°21-002/HAAC du 13 janvier 2021, voilà essentiellement ce dont il a été question au menu des échanges qui ont eu pour finalité de réorienter les hommes des médias en vue d’éviter d’éventuels dérapages dans les activités en période électorale.

Dans les articles 3 et 5 de la nouvelle décision de la HAAC, l’institution interdit à titre exceptionnel, certains comportements.

Alain AHODEGNON, Chef Service Déontologie et Contentieux à la HAAC précise qu’«Il s’agit des émissions ou publications dans les organes de presse annonçant ou présentant une candidature ;  il s’agit de toute production ou tout article sur les duos Président et Vice-Président à l’élection présidentielle de 2021; il s’agit des comptes rendus des activités de soutien, d’appel ou d’invite à candidature et des comptes rendus des activités réalisées à des fins de propagande au profit d’un parti ou d’un duo Président et Vice-Président. Il s’agit tout de même de s’interdire la diffusion d’informations, d’émissions, de propos, de chansons, de jeux, de spots, de communiqués, de proverbes, de caricatures et de récits satiriques qui sont de nature à inciter à la haine, à mettre en péril la cohésion nationale, à s’attaquer, ou à tourner en dérision un duo Président et Vice-Président ou un parti politique ; il s’agit de s’interdire la publication ou la diffusion de propos incitant à la violence, à la révolte ou outrageants vis-à-vis des Institutions de la République.»

Cette décision ainsi exposée par Alain AHODEGNON, faut-il le signaler, autorise  cependant la diffusion de tout élément relatif à l’élection présidentielle de 2021 notamment les rencontres d’échanges et d’informations, les déclarations d’adhésion, les cérémonies d’installation des cellules de partis politiques de même que les déclarations de candidature.

Les participants à cette rencontre en sont sortis bien aguerris et sont prêts à observer les règles à eux rappelés par l’autorité.

Une surprise sinon une très bonne nouvelle aura marqué les esprits dans le rang des patrons de presse en ligne aux sortir de ladite séance. La HAAC procédera au lancement très bientôt du dépôt des dossiers pour la reconnaissance légale des organes de presse en ligne en République du Bénin.

Après l’étape de Parakou, les émissaires de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication ont poursuivi la tournée dans le département de l’Alibori, précisément à Kandi où le même exercice a été observé.

William D. AHOUANGBONOU

Categories
GouvernanceSociété
Pas de Commentaire

Laisser une réponse

*

*

ARTICLES SIMILAIRES