112 vues

Immigration Canadienne réussie : Canada Experts Pro fait des merveilles

 Adresse utile : Canada Experts Pro est situé à Montréal dans la province du Québec au Canada. Nous sommes joignable par téléphone et par Whatsapp au +1-514-546-1501. E-mail: canadaexpertspro@outlook.com...

 Adresse utile : Canada Experts Pro est situé à Montréal dans la province du Québec au Canada. Nous sommes joignable par téléphone et par Whatsapp au +1-514-546-1501. E-mail: canadaexpertspro@outlook.com

Le 10 octobre 2020 dernier, plusieurs africains ont reçu des mains de Edmond Sadonou Consultant-conseil agréé en immigration Canadienne et promoteur du cabinet Canada Experts Pro, leurs visas et permis pour une immigration Canadienne réussie. Au cours de cette cérémonie, le consultant et conseiller agréé en immigration au Canada Edmond Sadonou a échangé a entretenu avec  les lauréats sur l’asile au Canada et les pièges à éviter.

Le consultant-conseil en immigration au Canada Edmond Sadonou donne des avantages que peut conférer l’asile a un revendicateur du statut de réfugiés. C’était à l’occasion de la cérémonie de remise de visas et permis à plusieurs lauréats du cabinet Canada Experts Pro.

Le droit d’asile est régi et règlementé par la convention de Genève du 31 juillet 1951 pour les réfugiés. A l’occasion de cette cérémonie, Edmond Sadonou consultant et conseiller agréé en immigration au Canada, a fait savoir que l’asile est peu connu de la population malgré son importance. Selon lui d’ailleurs, « l’asile au Canada est la voie la plus rapide pour obtenir la résidence permanente et la citoyenneté canadienne et peut également être le début de votre expulsion du territoire canadien si vous êtes débouté en première instance et en appel». A l’en croire, l’asile est intervenu pour cause de guerres et fait référence aux réfugiés et aux personnes à protéger. « … quand je demande l’asile à un pays, je demande à ce pays de me protéger. De me protéger d’abord en tant que réfugié dans son pays », a-t-il expliqué. Le pays accueillant assure la protection totale du réfugié, de sa prise en charge sanitaire et alimentaire ceci en dépit des conventions internationales ratifiées par ce pays et dont ses propres lois d’admission et de protection des réfugiés et des personnes à protéger s’appuient sur ces conventions internationales ratifiées. Ce droit qui sera conféré au revendicateur de ce statut sera homologué  par un juge ou commissaires assisté de son conseil et du ministre ou de son représentant lors d’une audience spéciale. « L’asile n’est pas conditionné à un type de permis ou de visa. Quel que soit le type de permis ou de visa, je peux demander l’asile. Parce que ce sont les dispositions de la convention ratifiée par la plupart des pays dont le Canada », a-t-il précisé.

 

 La loi de l’immigration  de la protection des réfugiés canadienne (LIPR) en son article 96 mentionne que l’asile peut être demandé si la nationalité, la race, la religion, les opinions politiques et l’appartenance à un groupe social particulier de l’intéressé pose problème dans son pays d’origine. Et selon cette même loi en son article 97« Une personne à protéger est une personne qui craint d’être persécutée, de subir de la torture ou des menaces à sa vie, des menaces ou traitements cruels et inusitées à sa vie. De ce fait ces personnes peuvent être des personnes à protéger s’ils estiment être dans ces conditions», a-t-il ajouté. Selon le consultant- conseil et expert-comptable au Canada Edmond Sadonou, pour bénéficier de l’asile outre-frontières il suffit de se rapprocher du Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR) de sa zone afin de demander une protection de la part de cette institution qui prendra des dispositions pour vous reconnaitre d’ abord en tant que réfugiés. Ensuite vous continuez la procédure auprès du gouvernement canadien.

Pour le consultant-conseil l’asile lorsqu’elle est accueilli est l’un des chemins le plus court et le plus rapide pour obtenir la résidence permanente et la citoyenneté canadienne. Et de cette façon l’asile peut vous amener à être expulsé du sol canadien si la commission ne vous confère pas ce droit d’asile

Wilfried AGNINNIN (coll ext)

Categories
Société
Pas de Commentaire

Laisser une réponse

*

*

ARTICLES SIMILAIRES