73 vues

Covid-19 et vie des artistes au Bénin :  « C’est la misère aigüe à notre niveau…il y a des foyers qui sont disloqués parce que le minimum n’existe plus », dixit Jean-Pierre HOUNTIN-KIKI

Education/après seulement environ trois mois de cours : Kandi, le nombre de cas de grossesses dans les collèges pourrait dépasser 18 Depuis la résurgence de la maladie au coronavirus...

Education/après seulement environ trois mois de cours : Kandi, le nombre de cas de grossesses dans les collèges pourrait dépasser 18

Depuis la résurgence de la maladie au coronavirus au Bénin, le gouvernement béninois a décidé de l’interdiction de toutes manifestations à caractère festif, culturel et artistique. Les acteurs du monde culturel et artistique en souffrent et ne manquent aucune occasion pour manifester leur indignation face à une situation dont ils ne comprendraient pas les fondements. « Nous sommes interdits d’activités. Nous sommes interdits de prestations. »,  réaffirme  Jean-Pierre Hountin-Kiki, président de la Fédération des Associations de Musiciens Traditionnels du Bénin.

Deuil au palais royal de Kouandé : La première réaction du maire Sanni Didier Kouandé-Sounon

A en croire Jean-Pierre Hountin-Kiki, les artistes béninois vivent une misère indescriptible, « une misère qui décime la vie au sein des familles des artistes parce qu’en tant que porte-parole de certains artistes de la musique je vous assure qu’il y a des foyers qui sont disloqués parce que le minimum n’existe plus. Ça fait des mois que nous sommes sans activités. Même en solo c’est refusé ; en playback c’est interdit. C’est terrible comme restriction. Nous nous demandons pourquoi ; parce que par ailleurs sur certains terrains il y a des manifestations qui rassemblent beaucoup de personnes même sans masques… »

Gildas Gabin

Categories
Société
Pas de Commentaire

Laisser une réponse

*

*

ARTICLES SIMILAIRES