186 vues

Après le vote de la loi portant santé sexuelle et de reproduction : A quoi servent les réactions des députés anti avortement ?

Le parlement béninois a voté la loi n°2021-12 portant modification de la loi n°2003-04 du 03 mars 2003 relative à la santé sexuelle et de reproduction. Ceci dans un...

Le parlement béninois a voté la loi n°2021-12 portant modification de la loi n°2003-04 du 03 mars 2003 relative à la santé sexuelle et de reproduction. Ceci dans un contexte sociopolitique très particulier fait de controverse et de vives critiques contre l’Assemblée nationale. Une situation qui fait réagir des parlementaires anti avortement mais qui malheureusement n’ont rien pu pour éviter l’adoption de la nouvelle législation légalisant une certaine forme d’interruption volontaire de grossesse en République du Bénin.

A l’analyse, tout porterait à croire que cette catégorie de députés opposés à la loi n°2021-12 portant modification de la loi n°2003-04 du 03 mars 2003 relative à la santé sexuelle et de reproduction manque de courage ou d’indépendance réelle pour faire valoir leur opinion. Sinon, qu’est-ce qui pourrait bien expliquer que des députés, présents à l’hémicycle au moment des débats sur une loi, se retirent à l’heure du vote ? N’étaient-ils pas en mesure de marquer leur présence jusqu’à la fin du processus pour voter ‘’NON’’ ou clairement afficher leur abstention ? Il y a bien anguille sous roche et les députés en question devraient pouvoir monter au créneau pour expliquer au peuple le fond de la situation qui prévaut au niveau de la représentation nationale. Ou à défaut, se taire et faire taire la polémique.

A suivre…

Mathieu Hounhinnou

Categories
GouvernancePolitique
Pas de Commentaire

Laisser une réponse

*

*

ARTICLES SIMILAIRES