248 vues

Faute d’assainissement de l’espace de sa cour et de voies d’accès : Le Ceg-2 Kandi difficilement accessible

  Contrairement à plusieurs apprenants des collèges de la commune de Kandi, les élèves et enseignants du Ceg-2 Kandi renouent avec le calvaire. Et pour cause?  Les acteurs de...

 

Contrairement à plusieurs apprenants des collèges de la commune de Kandi, les élèves et enseignants du Ceg-2 Kandi renouent avec le calvaire. Et pour cause?  Les acteurs de cet établissement connaissent beaucoup de difficultés pour avoir l’accès au site du collège et aux salles de classes.

En effet, toutes les voies qui mènent au collège sont quasiment encombrées. Les quelques ruelles qui tiennent encore pour piste sont dégradées et fortement inondées. C’est le constat fait par une équipe de la rédaction du quotidien La Perche Du nord. D’après les explications du directeur du collège d’enseignement général 2 de Kandi, Mamoudou Bagnan Soulé la situation date de très longtemps : « C’est vrai il y a de l’eau partout, mais on peu même   se réjouir que maintenant l’eau s’est retiré un tant soit peu, c’est vrai. C’est un phénomène cyclique que nous vivons chaque année ».

« Nous sommes obligés d’installer des passages avec des pavés et briques pour permettre aux enseignants et apprenants d’avoir accès aux salles de classes, néanmoins ce n’est qu’une solution qui résout  un tant soit peu ce problème que nous vivons là. C’est le moment pour moi de réitérer notre reconnaissance   à l’endroit des généreux donateurs des biens en nature, des voyages de sables, des voyages graviers pour nous permettre de combler les lieux qui généralement retiennent l’eau. C’est l’occasion de les remercier. À travers leurs dons, ils mettent les élèves à l’aise et dans des   conditions plus ou moins confortable.›› a confié Mamoudou Bagnan Soulé.

Faut-il le souligner,  le collège d’enseignement général 2 de Kandi est situé dans le deuxième arrondissement de la ville chef-lieu du département de l’Alibori.

Ikililou ADAMOU I.

NUMÉRIQUE ET CITOYENNETÉ AU BENIN : L’avenir de l’internet au menu d’un dialogue citoyen à Parakou

Concours régional de reportage humanitaire : Le journaliste Serge Fanou remporte le 2e prix de la catégorie audiovisuelle

Hausse du taux de criminalité dans la ville de Parakou : Le ddpr Borgou explique

Chronique : Kouandé, commune touristique non encore révélée à l’heure de la révélation du Bénin

Categories
Société
Un Commentaire
  • Vie d’un artiste béninois : Sauver Im’Ran ! – La Perche du Nord
    13 octobre 2020 at 9 h 50 min
    Laisser une réponse

    […] Faute d’assainissement de l’espace de sa cour et de voies… […]

  • Laisser une réponse

    *

    *

    ARTICLES SIMILAIRES