49 vues

Education : des sanctions en vue contre des enseignants indélicats

 Cliquez sur ce lien pour découvrir la catastrophe survenu dans la village de Gogbèdè dans la commune de Kandi https://youtu.be/UMBSyY-Nx0I  En prélude à la rentrée scolaire 2020-2021, les enseignants...
Mahougnon Kakpo, ministre en charge des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle

 Cliquez sur ce lien pour découvrir la catastrophe survenu dans la village de Gogbèdè dans la commune de Kandi https://youtu.be/UMBSyY-Nx0I

 En prélude à la rentrée scolaire 2020-2021, les enseignants béninois sont réunis depuis jeudi 17 septembre dans le cadre des journées pédagogiques. «Bivalence des enseignants au premier cycle de l’enseignement secondaire général en République du Bénin», c’est le thème de réflexion de cette année. En revanche, dans l’enseignement et la formation techniques et professionnels, les réflexions portent sur : «Formation continue des enseignants formateurs de l’Enseignement et la Formation Techniques et Professionnels (EFTP) et le développement des compétences de l’apprenant.». Suite à une tournée du ministre Mahougnon Kakpo, le constat révèle que certains enseignants ont boycotté les travaux bien qu’ayant perçu les primes y afférentes. Mais cela ne restera pas impuni, annonce l’autorité ministérielle.

«En voulant bien faire, le Gouvernement a positionné et viré sur le compte des enseignants, les primes des Journées Pédagogiques avant l’activité même. Une fois que certains enseignants ont obtenu leurs primes, ils n’ont plus senti le devoir de venir aux Journées Pédagogiques. Ce qui est un manquement grave. Les instructions que j’ai données à cet effet, c’est de prendre la liste des présences pour que nous puissions procéder à la défalcation de cette Journée des salaires de ces enseignants qui n’auraient pas répondu.»

«Nous comprenons qu’il y a un manque de responsabilité au niveau de certains enseignants parce que, ce n’est pas à cause des primes que les Journées Pédagogiques sont instituées. Elles sont instituées pour réfléchir sur certains aspects du système éducatif. Et pour permettre à ces enseignants d’effectuer le déplacement, il y a des primes qui sont associées à ces Journées. D’habitude, ces primes sont payées bien après l’activité. Ce qui fait l’objet de revendications de la part des centrales syndicales. Mais en voulant bien faire, nous avons d’abord bancarisé ces primes et nous avons ensuite procédé à leur virement sur les comptes. Dans tous les cas, nous veillons au grain et tout se passera bien.»

 

Categories
EducationGouvernance
Pas de Commentaire

Laisser une réponse

*

*

ARTICLES SIMILAIRES