37 vues

Lutte contre la prolifération des sachets plastiques non biodégradables au Bénin : L’engagement de la Cad-Alibori

  Le préfet Mohamadou Moussa et les directeurs départementaux représentant les services déconcentrés de l’Etat dans l’Alibori étaient réunis ce mercredi 16 septembre à la salle de réunion de...
Mohamadou Moussa, Préfet du département de l'Alibori

 

Le préfet Mohamadou Moussa et les directeurs départementaux représentant les services déconcentrés de l’Etat dans l’Alibori étaient réunis ce mercredi 16 septembre à la salle de réunion de l’hôpital de zone de Kandi dans le cadre de la session mensuelle de la conférence administrative départementale. Un point majeur a focalisé l’attention des participants.  Il s’agit des dispositions pratiques à prendre pour la mise en œuvre sans faille de la loi 2017-39 du 26 décembre 2017 portant interdiction de la production, de l’exportation, de la commercialisation, de la détention, de la distribution, de l’utilisation des sachets plastiques non biodégradables en République du Bénin.

« A l’issue de nos échanges nous avons retenu un certain nombre de recommandations qui feront l’objet d’un compte rendu à la hiérarchie, à savoir : d’abord, au niveau du département nous allons procéder à l’enregistrement des différents grossistes de ces sachets et avec la police républicaine et la direction départementale du cadre de vie nous allons organiser des séances d’échanges et d’explication sur cette loi pour qu’on soit en phase avec tous les grossistes. C’est une tâche qui sera exécutée dans les tout prochains jours.

Pour accompagner le gouvernement et au regard des appréhensions de nos collègues que vous avez suivis ici nous suggérons que le gouvernement encourage l’installation de ces sociétés qui peuvent fabriquer des sachets plastiques biodégradables et subventionnés. Par la même occasion le coût lié à l’acquisition de cette matière. Les membres de la conférence administrative départementale suggèrent aussi qu’au niveau de nos frontières des dispositions soient prises pour maîtriser l’entrée de ces sachets dans notre département. Ce travail se fera non seulement par la douane, mais également par la police républicaine et même par les élus, je veux nommer les maires. Ils doivent nous aider dans cette lutte parce que c’est une lutte juste. Et cela participe du mieux-être de nos populations… ».

Propos recueillis par Ikililou Adamou

Categories
GouvernanceGouvernance locale
4 Commenter cet article.
  • Dépassés par la situation chaotique dans leur secteur : Des transporteurs crient à la misère – La Perche du Nord
    17 septembre 2020 at 10 h 53 min
    Laisser une réponse

    […] Gouvernance Lutte contre la prolifération des sachets plastiques non biodégradables au… […]

  • Chronique : le paradoxe de la croissance de la production cotonnière au Bénin – La Perche du Nord
    18 septembre 2020 at 11 h 41 min
    Laisser une réponse

    […] Lutte contre la prolifération des sachets plastiques non biodégradables au Bénin : L’engagemen… […]

  • Pour soulager les peines des populations de Mary dans la commune de Kouandé : Mise en service d’Aev à Mary – La Perche du Nord
    21 septembre 2020 at 17 h 15 min
    Laisser une réponse

    […] Lutte contre la prolifération des sachets plastiques non biodégradables au Bénin : L’engagemen… […]

  • Gogounou : Seydou Bary Tidjani reçoit l’onction de ses pairs conseillers communaux – La Perche du Nord
    24 septembre 2020 at 10 h 26 min
    Laisser une réponse

    […] Lutte contre la prolifération des sachets plastiques non biodégradables au Bénin : L’engagemen… […]

  • Laisser une réponse

    *

    *

    ARTICLES SIMILAIRES