166 vues

Lettre envoyée par certains opposants béninois à Macron : L’he Rachidi Gbadamassi dénonce

  Il n’est pas allé du dos de la cuillère pour dénoncer avec vigueur l’acte d’écriture de certains acteurs politiques au président français pour, soi-disant dénoncer un certain recul...

 

Il n’est pas allé du dos de la cuillère pour dénoncer avec vigueur l’acte d’écriture de certains acteurs politiques au président français pour, soi-disant dénoncer un certain recul de la démocratie béninoise. Lui c’est le député Rachidi Gbadamassi qui était hier l’invité de Donatien Djéglé, notre confrère de Radio Arzèkè fm de Parakou. L’élu de la 8e circonscription électorale rappelle que le Bénin demeure le berceau de la démocratie en Afrique en dépit des manoeuvres de certains compatriotes pour tenter de discréditer leur propre pays.

« Si la cour du mouton est sale, il ne revient pas au porc de le dire. L’acte posé (par une « opposition non formalisée ») est trahir la mémoire de nos rois, Béhanzin, Bio Guerra, Kaba, qui ont lutté contre l’impérialisme. », dénonce d’entrée le député Rachidi Gbadamassi. L’élu parlementaire soutient d’emblée que la démocratie béninoise est au mieux de sa forme que par le passé. « Aujourd’hui, au Bénin, il n’y a pas de prisonniers politiques. Donc ce qui se fait vise à salir l’image de marque de notre pays. Et je ne suis pas fier », a dit le député avant de souligner que l’attitude des adversaires politiques de Patrice Talon ont commis une très grave erreur politique.

Amir Orou Kitikou

Animation de la vie politique au Bénin : Fcbe, l’os dans la gorge des résistants

Depuis leur débacle de la tête de la municipalité de Parakou : Issifou Amadou fait du chantage !

De plus en plus présent sur le terrain politique : Joël Aïvo peut faire mal

Appels tous azimuts à briguer un second mandat : Les meneurs sont-ils déjà fatigués ?

Categories
Politique
Pas de Commentaire

Laisser une réponse

*

*

ARTICLES SIMILAIRES