42 vues

Politique dans la 1ère circonscription électorale : Toute la mouvance sur les épaules de l’He Arifari Bako

  La barque de la mouvance présidentielle tangue véritablement au niveau de la première circonscription électorale pour la prochaine présidentielle. Et pour cause, elle manque de plus en plus...
Nassirou Arifari Bako, député à l'Assemblée nationale, élus de la première circonscription électorale

 

La barque de la mouvance présidentielle tangue véritablement au niveau de la première circonscription électorale pour la prochaine présidentielle. Et pour cause, elle manque de plus en plus de voix sûres pour amener la population à adhérer l’idéologie de la mouvance au niveau des trois communes qui constituent cette circonscription de façon générale et particulièrement à Kandi et Malanville. Toutefois, il existe encore un ultime coup de rame pour la sauver, l’honorable Nassirou Arifari Bako.

En effet, la première circonscription électorale s’est révélée comme l’un des bastions de l’opposition après les communales du 17  mai dernier. En dehors de la commune de Karimama, fief de l’honorable Nassirou Arifari Bako, au niveau des autres communes, les Forces  Cauris pour un Bénin Émergent sont arrivées en tête de cette consultation. La mouvance contrôle la mairie de Malanville après un accord de gouvernance entre l’Union progressiste et le Bloc républicain et la mairie de Kandi est totalement entre les mains de l’opposition.

 

Lors de cette consultation électorale, le ministre Alassane Séïdou et bien d’autres leaders politiques de la 1ère circonscription se sont révélés comme des géants  aux pieds d’argile dans la cité des Saka Kina. Même diminuées, fragilisées et en absence d’un leader charismatique, la Fcbe a  à elle seule  fait le printemps. Et la bataille sera encore plus difficile pour Alassane Séïdou qui souffrira de l’absence de son suppléant lors des législatives de 2019, Alidou Démolé Moko, décédé le 14 juin dernier.

À Malanville, le silence et l’ambiguïté de l’honorable Issa Salifou n’annoncent pas une bonne nouvelle. Ce dernier, de moins en moins absent sur les questions brûlantes de l’actualité, s’était fait parler de lui juste après les élections communales quand il avait déclaré être favorable à une alliance avec l’opposition pour «chasser» ses propres alliés politiques de la mairie de Malanville. Avec la loi interprétative et l’injonction de Patrice Talon qui rejette les alliances «contre nature», son silence suscite beaucoup d’interrogations. Au niveau de cette commune, Idrissou Bako, un membre de l’opposition s’est montré également comme un véritable animal politique alors que Ie premier maire de la commune, Issa Salifou, perd du crédit.

 

Il ne reste pratiquement donc plus rien à la mouvance dans cette circonscription que la commune de Karimama, Nassirou Arifari Bako et peut être quelques poids plumes de la politique pour se relancer.

 

Kassim MAMA

Categories
Politique
Pas de Commentaire

Laisser une réponse

*

*

ARTICLES SIMILAIRES