184 vues

Tractation en vue de la présidentielle prochaine : Joël Aïvo prépare tout sauf 2021 !

  Le professeur Frédéric Joël Aïvo fait de plus en plus parler de lui au Bénin. L’universitaire est même pressenti pour succéder à Patrice Talon. Il serait le choix...
Frédéric Joël AÏVO

 

Le professeur Frédéric Joël Aïvo fait de plus en plus parler de lui au Bénin. L’universitaire est même pressenti pour succéder à Patrice Talon. Il serait le choix de l’opposition. Les spéculations vont bon train. Les commentaires ne tarissent pas. Mais à vrai dire, Aïvo, grand professeur des universités et juriste constitutionnaliste chevronné, très critique contre le régime en place évitera nul doute le gros piège ; celui de faire feu de tout bois pour se faire porter candidat par une hypothétique opposition déjà battue avant même la compétition.

En effet, Joël Aïvo est contre l’assemblée nationale ; du moins les députés de la 8e législature élus à la suite de scrutin très controversés. Le professeur a d’ailleurs renié cette mandature du parlement au motif qu’elle ne jouit d’aucune légitimité. Dans ces conditions donc, le constitutionnaliste peut-il solliciter ou démarcher le parrainage de ces mêmes députés ? Ou sera-t-il encore plus élégant en regardant du côté des maires qualifiés de ‘’sous-préfets’’ ? Bien évidemment non ! Certes dans le milieu politique le « non » d’hier peut facilement devenir le « oui » d’aujourd’hui ou de demain.

Mais à l’analyse, Aïvo se prépare pour 2026. Qui veut aller loin prépare sa monture. C’est ce que fait le juriste. En 2026, il est bien possible que les deux formations politiques de la mouvance soient véritablement fragilisées en raison de la gouvernance jugée trop rigoureuse du régime en place et des guerres de leadership internes. Dans ces conditions, Joël Aïvo pourra très facilement s’en sortir gagnant parce qu’à ce moment, les béninois voudront d’un « homme neuf », un « homme neutre » venant de nulle part. C’est la pratique politique en matière de présidentielle au Bénin. Constitutionnaliste qu’il soit, Aïvo l’a sans doute su et balise le terrain en prenant contact avec diverses couches sociales de son pays. Une stratégie qui pourrait bien lui marcher.

A suivre…

Gildas Gabin

Tractations en vue de la présidentielle de 2021 : Voici pourquoi Talon fera 2 mandats !

Politique : 18 conseillers communaux Up et Br font bloc pour contrer l’opposition à Banikoara

Politique : L’ère de vrais partis politiques au Bénin

Bénin : L’opposition déjà fixée sur son sort

Categories
Politique
Pas de Commentaire

Laisser une réponse

*

*

ARTICLES SIMILAIRES