87 vues

Blocage de l’élection des maires : le développement local en berne au Bénin

Le développement des communes ne semblent pas être la priorité des acteurs politiques béninois. C’est du moins ce qu’il convient de retenir de la situation de blocage qui s’observe...

Le développement des communes ne semblent pas être la priorité des acteurs politiques béninois. C’est du moins ce qu’il convient de retenir de la situation de blocage qui s’observe depuis jeudi 28 mai dans le processus d’élection des maires, leurs adjoints et chefs d’arrondissements dans plusieurs communes du pays.

La conséquence de cet état des choses est l’arrêt de la machine de développement local. Les administrations communales quasiment paralysées, les œuvres et actions pour l’avancée des communes mises en veilleuses, les populations et les partenaires au développement sous la hantise d’une hypothétique issue du processus électoral, bref, tout est aux arrêts.

La situation était pourtant évitable dès lors que le gouvernement du président Patrice Talon s’est résolument engagé en donnant tous les moyens nécessaires pour l’organisation des élections communales et municipales. Mais malheureusement, les acteurs politiques, pour des intérêts égoïstes ont préféré jouer les prolongations. Ce qui est dommage.

Dès lors, la relecture du code électoral et de toutes les lois sur la décentralisation s’imposent. Et ce de façon urgente. Il faut absolument recadrer les choses. Cependant, la continuité du service public et du bon fonctionnement des institutions de la République étant une règle d’or porte le gouvernement de la rupture, le chroniqueur préconise que Patrice Talon supplée à la loi en usant de son pouvoir réglementaire.

Gildas Gabin

Categories
Gouvernance localePolitique
Pas de Commentaire

Laisser une réponse

*

*

ARTICLES SIMILAIRES