129 vues

Autorisation de la transhumance transfrontalière : Les qualités managériales et le dynamisme de Mama Sambo confirmés

 Les acteurs de l’élevage au Sahel et en Savane peuvent enfin pousser un ouf de soulagement et rendre hommage au président de la cellule de coordination nationale de l’association...

 Les acteurs de l’élevage au Sahel et en Savane peuvent enfin pousser un ouf de soulagement et rendre hommage au président de la cellule de coordination nationale de l’association pour la promotion de l’élevage au Sahel et en savane, le docteur vétérinaire Adamou Mama Sambo. Et pour cause, la décision de l’État béninois qui interdisait la transhumance transfrontalière a été levée suite à d’intenses activités du docteur Adamou Mama Sambo,  président de la cellule Nationale de coordination de l’association pour la promotion de l’élevage au Sahel et en savane du Bénin (Appess Bénin).

En effet, la rencontre qui a eu lieu au ministère des affaires étrangères le 18 février dernier entre les parties prenantes de l’élevage au Sahel et en Savane qui a abouti à cette levée d’interdiction de la transhumance transfrontalière a été effective suite à un tête à tête entre le Ministre d’État Albadé Bouba du Niger et le président Patrice Talon du Bénin mais surtout au lobbying du docteur Mama Sambo en sa qualité de président de l’Apess Bénin. 

Avant la visite de la délégation nigérienne au Bénin, le Docteur Adamou Mama Samba a, au cours de  sa tournée dans différents départements du Bénin qui a eu lieu 13 janvier au 7 février 2020,  rencontré le Ministre de l’intérieur Sacca Lafia et le Ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, Gaston Dossouhui, pour mieux cerner le contour et donner son appréciation en thème de doléances. Il a aussi organisé des réunions de sensibilisation et de préparation de la campagne et a su montré aux côtés de son collègue président Anoper la portée de la transhumance transfrontalière mais apaisée.

Aujourd’hui ce rêve vient d’être concrétiser par le Président Patrice Talon et Désormais les transhumants Nigériens peuvent fouler les aires de pâturages Béninois en toute tranquillité. Car le président de l’Apess Bénin a su montrer la portée de la transhumance transfrontalière pour les nationaux que pour les étrangers.

Kassim MAMA

Categories
GouvernanceSociété
Pas de Commentaire

Laisser une réponse

*

*

ARTICLES SIMILAIRES