123 vues

Réseaux LPN : La revue de presse du jeudi 13 février 2020

  Amis de la revue de presse sur les réseaux en ligne de La Perche du Nord, bonjour.   Vie des partis politiques au Bénin, La crise reste entière...

 

Amis de la revue de presse sur les réseaux en ligne de La Perche du Nord, bonjour.

 

Vie des partis politiques au Bénin,

La crise reste entière chez les forces cauris pour un Bénin émergent, affiche en manchette le quotidien ‘’Matin libre’’. ‘’La Perche du Nord’’, visiblement, sait un peu plus sur la crise à peine voilée chez les cauris. Le quotidien-maison explique comment Boni Yayi est contraint à la démission. Selon mon confrère, Théophile Yarou remet le président d’honneur des FCBE à sa vraie place, car l’homme a fait de sérieux déballages remettant en cause la bonne foi de Boni Yayi de sauvegarder la cohésion au sein de cette formation politique de l’opposition. A en croire Yarou, le président d’honneur manifesterait l’intention de faire organiser un congrès du parti avant la tenue des élections communales et municipales. « Personne ne peut convoquer le Conseil national ni le congrès sans passer par le Bureau exécutif national. », affirme le SENA des Fcbe. Aussi, Théophile Yarou relève-t-il beaucoup d’anomalies dans certaines initiatives prises par Boni Yayi.  « Je n’ai pas échangé avec le président d’honneur, mais le message qu’il m’a fait envoyer par ses enfants est qu’il invite les secrétaires exécutifs communaux à son domicile pour une présentation de vœux et il voudrait les rencontrer après son retour de soins… Non. Ce sont des anomalies. Ce n’est pas possible. En principe, même la courtoisie voudrait que le président d’honneur demande au secrétaire exécutif  national de convoquer les secrétaires exécutifs communaux. Mais vous savez bien que notre président d’honneur aime bien être au contact des militants à la base. C’est pourquoi, j’ai dit que cette rencontre n’est pas organisée dans le cadre du fonctionnement normal du parti. Il peut aller directement au contact des militants à la base, mais si c’est pour tenir une réunion formelle ou un congrès, il ne peut pas le faire sans passer par le secrétaire exécutif national… », fin de citation.  Bien évidemment, Boni Yayi se voit contrecarré par ses poulains. Que lui resterait-il à faire dans ces conditions ? Sinon démissionner tout simplement, conclut le journal.

 

Autre pan de l’actualité relayée par les canards,

‘’La Perche du Nord’’ fait mention du grand retour de l’insécurité dans les départements de l’Alibori et du Borgou. Le quotidien ‘’Fraternité’’ informe que les malfrats frappent à Nikki et Kandi avec un bilan sommaire d’un mort et 4 millions de francs cfa emportés par les hors-la-loi. Une situation qui, selon mon confrère de ‘’La Perche du Nord’’, suscite interrogations et inquiétudes dans le rang des populations. Celles-ci ne manquent d’ailleurs pas d’appeler le gouvernement au secours en vue de renforcer la sécurité dans les villes, villages et hameaux.

 

Fin de cette revue de presse, Abdoul-azize Guinguiré, merci de m’avoir suivi, à très bientôt !

 

Réseaux LPN : La revue de presse du mercredi 12 février 2020

Réseaux LPN : La revue de presse du mardi 11 février 2020

Réseaux LPN : La revue de presse du lundi 10 février 2020

Réseaux LPN : La revue de presse du vendredi 07 février 2020

Categories
Dossier
2 Commenter cet article.
  • Réseaux LPN : La revue de presse du vendredi 14 février 2020 – La Perche du Nord
    14 février 2020 at 9 h 03 min
    Laisser une réponse

    […] Réseaux LPN : La revue de presse du jeudi 13… […]

  • Soutenances à polémique : Le doyen de la Fdsp clarifie – La Perche du Nord
    16 février 2020 at 10 h 21 min
    Laisser une réponse

    […] Réseaux LPN : La revue de presse du jeudi 13… […]

  • Laisser une réponse

    *

    *

    ARTICLES SIMILAIRES