109 vues

Clôture du jubilé des 75 ans d’évangélisation du Borgou : Échos de la 4ème journée des manifestations

Démarrées depuis jeudi 09 janvier, les manifestations entrant dans le cadre de la clôture du jubilé des 75 ans d’évangélisation du Borgou se poursuivent. Ainsi après Gah Baka, Ténonrou...

Démarrées depuis jeudi 09 janvier, les manifestations entrant dans le cadre de la clôture du jubilé des 75 ans d’évangélisation du Borgou se poursuivent. Ainsi après Gah Baka, Ténonrou et le Sanctuaire Christ Rédempteur de l’homme, c’est au Sanctuaire Notre Dame de Komiguéa Reine des Familles qu’est revenu l’honneur de recevoir ce dimanche 12 janvier 2020 la grande famille des fidèles croyants de l’église pour la quatrième journée des festivités. C’était en présence des personnalités pas des moindres de l’église catholique en Afrique et même de l’Europe et ce, sous la coupole de Monseigneur John OLOYINKA OLORUNFEMI Archevêque Émérite d’Abuja au Nigeria et du Maire Gaston YOROU de la Commune de N’Dali, Parrain de l’événement.

Des temps forts qui ont meublé cette quatrième journée, il y a la célébration eucharistique, le couronnement de la Vierge Marie, Notre Dame de Komiguéa Reine des Familles.

 La messe célébrée ce dimanche en présence de tout  ce parterre d’invités, en présence de Messeigneurs Antoine GANYE et Victoire AGBANOU respectivement Archevêque émérite de Cotonou et Président de la Conférence Épiscopale du Bénin a été présidée par son éminence Monseigneur John OLOYINKA OLORUNFEMI, un grand promoteur des droits de l’homme et du dialogue interreligieux en Afrique.

Le Prélat a, au cours de cette célébration eucharistique rendu grâce à Dieu pour toutes ses merveilles en faveur non seulement du peuple tout entier mais précisément en faveur des filles et fils du Borgou qui reçu l’Évangile du Christ Jésus par les missionnaires il y a de cela 75 ans. Il a dans son homélie faite autour de l’Évangile tiré de Mathieu 3; 13-17 exhorté les fidèles à l’esprit de discernement entre l’Évangile de Jésus et celui dit de la Prospérité.

 

Par la même occasion, le Cardinal et Archevêque émérite d’Abuja dit que l’église famille du Borgou après 75 ans d’évangélisation doit encore redoubler d’ardeur pour relever des défis. Ces défis comme l’a rappelé  le Père Edgard VIGAN Curé de la Paroisse Cathédrale Saints Pierre et Paul de Parakou et Président du Comité d’organisation du jubilé des 75 ans d’évangélisation du Borgou aux sorties de la messe, sont entre autres: «Travailler davantage pour sauvegarder les acquis des 75 ans d’évangélisation; progresser un peu plus dans l’attachement au Christ tout en évitant le syncrétisme moderne parce qu’il y a plusieurs formes de syncrétisme aujourd’hui et vivre la fraternité, la solidarité et l’amour du Christ. »

Il est aussi revenu sur le sens que revêt l’acte du couronnement de la statue de la Vierge Marie Notre-Dame des Familles de Komiguéa. « Ce geste, c’est un geste  qu’on a commencé depuis le XVII ème siècle. Et depuis le XX ème siècle, c’est le Pape Jean Paul II lui-même qui couronnait la Vierge.  La statue qui est ici est sous le nom de Notre-Dame de Komiguéa Reine des Familles et puisqu’elle est reine il faut qu’elle soit couronnée pour être pleinement une Reine digne de nom. Voilà ce pour quoi notre Père Archevêque Pascal N’KOUE a invité son éminence le Cardinal John OLOYINKA OLORUNFEMI pour procéder à ce couronnement. », le Père Edgard VIGAN a-t-il martelé.

Quant au Père Patient SEKO, Recteur du Sanctuaire Notre-Dame de Komiguéa Reine des Familles, c’est une grande satisfaction de voir ce haut lieu de dévotions spirituelles élevé à ce rang avec à la clé le couronnement de la Vierge Marie Notre-Dame de Komiguéa, Reine des Familles. « Je crois que c’est un nouveau départ, un nouveau tremplin pour l’évangélisation, c’est une nouvelle graine qui vient d’être semée dans le Borgou et nous devons travailler davantage pour mieux faire connaître le Christ du peuple tout entier. », le Recteur a-t-il dit.

La quatrième journée des festivités, après cette gigantesque célébration eucharistique, s’est achevée par des animations folkloriques traditionnelles à la Direction Départementale de l’Enseignement Catholique au quartier Kpébié à Parakou.

William D. AHOUANGBONOU

Categories
Société
Pas de Commentaire

Laisser une réponse

*

*

ARTICLES SIMILAIRES