73 vues

Société : les échos du 10 janvier dans l’Alibori

La fête des religions endogènes a été célébrée sur l’ensemble du territoire national, vendredi 10 janvier 2020. Dans le département de l’Alibori, le constat révèle différents tableaux. De sources...

La fête des religions endogènes a été célébrée sur l’ensemble du territoire national, vendredi 10 janvier 2020. Dans le département de l’Alibori, le constat révèle différents tableaux.

De sources locales, les adeptes du culte traditionnel dans la commune de Kandi, chef-lieu du département de l’Alibori, n’ont pas sacrifié à la tradition. L’on évoque le défaut de soutien de la part des autorités communales. A cela s’ajoute le caractère trop islamisé de cette région du pays.

Un peu plus loin, à une soixantaine de kilomètres de la ville de Kandi, cette fois dans la commune de Banikoara, les manifestations de la fête se sont déroulées sur l’esplanade du palais royale des Nansounons. A l’occasion, les adeptes du culte traditionnel ont procédé à des sacrifices, prières et invocations pour la paix, la cohésion sociale, l’unité, la fraternité et le développement. Des bénédictions particulières à l’endroit de la première autorité communales n’ont pas manqué au rendez-vous de la fête endogène dans la cité des Banigansés, a appris La Perche du Nord.

Mouguibath Mouritala Moutari (stagiaire)

 

Borgou : Des éléphants sèment la terreur à Bembèrèkè et Sinendé.

Parakou : Le Ca Idrissou A. Sylla fait don de fournitures scolaires et de matériels didactiques

Insécurité routière au Bénin : La route tue au nez et à la barbe de tous !

Maison des médias : Communiqué de Presse

Categories
Société
Pas de Commentaire

Laisser une réponse

*

*

ARTICLES SIMILAIRES