511 vues

Assemblée nationale : Rachidi Gbadamassi a encore frappé fort !

Il ne cesse de créer la surprise. Lui c’est bien le député Rachidi Gbadamassi ! L’élu de la 8e circonscription électorale vient à nouveau de donner une belle leçon de...

Il ne cesse de créer la surprise. Lui c’est bien le député Rachidi Gbadamassi ! L’élu de la 8e circonscription électorale vient à nouveau de donner une belle leçon de bonne moralité à ses concitoyens. L’homme à qui l’on a souvent reproché ses prises de positions politiques ne fait pas que de la théorie encore moins s’investir dans la quête effrénée de l’argent. Sa politique consiste à travailler pour son peuple.

Tenez ! C’est un fait qui n’a l’air de rien mais qui, dans le fond doit interpeller aussi bien ceux qui assurent une fonction politique aujourd’hui, ceux qui aspirent à en assurer une dans le futur ou encore ceux qui sont à un quelconque poste de responsabilité.

De quoi s’agit-il exactement ?

 Courant le mois de décembre 2019, l’He Rachidi Gbadamassi, en sa qualité de Président de la Commission des Relations Extérieures à l’Assemblée nationale devrait effectuer une mission sur le Sénégal au nom de la Représentation Nationale. Mais il n’a pu faire le déplacement pour des raisons sanitaires qui l’ont conduit hors du territoire national dans la période. Les formalités administratives ayant été déjà bouclées, le chèque d’un montant de 560.000 référencé numéro 0930245 série EC de représentant les dépenses liées à ce voyage avait été déjà établi en son nom et transmis à son cabinet. De retour au pays après des soins à l’étranger l’élu de la huitième circonscription électorale a pris connaissance du contenu du dossier et sa réaction fut surprenante. Dans un courrier en date du 16 décembre et réceptionné à la même date au secrétariat du Premier Questeur, il retourne purement et simplement ledit chèque destiné à la mission qu’il devait effectuer. Dans le même courrier il évoque les raisons qui justifient l’option de n’avoir pas touché le chèque.

Cet acte du député Rachidi Gbadammasi n’a pas laissé indifférente la questure de l’institution. Quatre jours plus tard soit le 20 décembre 2019, il reçoit les remerciements du Premier Questeur Boniface Yèhouétomè qui le félicite pour ce comportement intègre qu’il a adopté en se refusant de toucher un chèque pour une mission non effectuée.

Leçons à tirer de l’acte du député ?

La toute première leçon et la plus importante à tirer de cette situation, c’est que l’homme reste et demeure un politicien patriote chevronné qui a l’amour pour son peuple et qui constitue un exemple à suivre. La deuxième leçon est que Rachidi Gbadamassi partage la même vision que le Président Patrice Talon qui depuis son arrivée au pouvoir promeut des valeurs vertueuses pouvant permettre à notre pays de décoller. Nul n’est sans savoir qu’avec la suppression du folklore politique auquel le peuple avait été habitué, la circulation de l’argent sale a considérablement diminué et que rien n’empêchait Rachidi Gbadamassi d’encaisser le chèque et de s’en servir à d’autres fins. Mais au nom de la morale politique, de sa conviction religieuse et au nom du principe de la responsabilité, un principe qui lui est cher, il a préféré faire cette option. Et ne pouvait en être d’ailleurs autrement parce qu’il fait partie aujourd’hui des doyens à l’hémicycle pour avoir capitalisé plus de 20 ans d’expérience politique. C’est donc une pertinente leçon de bonne gouvernance et de moralisation de la vie publique que vient de donner l’ancien maire de la ville de Parakou et député de la huitième législature. On peut donc tout reprocher à ce dernier mais il défend des idéaux qui font de lui une énigme que la jeune génération de politique doit chercher à résoudre.

 

Coll. Ext

Categories
Politique
Pas de Commentaire

Laisser une réponse

*

*

ARTICLES SIMILAIRES