65 vues

Gouvernance : Budget alloué au ministère de la santé au titre de 2020 et activités phares

  Les ressources allouées au secteur santé, telles que mentionnées dans le Cadre de Dépenses à Moyen Terme (CDMT) s’élèvent à 70,319 milliards en 2020 contre 63,610 milliards en...

 

Les ressources allouées au secteur santé, telles que mentionnées dans le Cadre de Dépenses à Moyen Terme (CDMT) s’élèvent à 70,319 milliards en 2020 contre 63,610 milliards en 2019, y compris les dépenses non réparties. Elles sont en augmentation de 6,709 milliards soit 9,54%.

Le budget se décompose en:

Fonctionnement: 55,219 milliards

Investissement : 15,100 milliards

ACTIVITÉS PHARES POUR 2020 

Essentiellement il s’agit de la poursuite des mesures sociales en faveur de la population et de la mise en place des nouvelles structures engendrées par la réforme du secteur :

–           l’opérationnalisation du nouveau décret portant Attribution, Organisation et Fonctionnement (AOF) du Ministère de la Santé avec la mise en fonction des nouvelles structures telles que l’ARS, l’ANSSP, l’ABRP, les Conseils nationaux de soins de santé primaire et de médecine hospitalière …

–           la poursuite de l’expérience pilote du volet Assurance-Maladie de l’ARCH en vue de sa mise à l’échelle nationale ; 

–           la prévention et la prise en charge des maladies non transmissibles et transmissibles;

–           le renforcement des ressources humaines qualifiées en faveur des formations sanitaires;

–           le démarrage du chantier de construction d’un Centre hospitalier de référence de rang régional à Abomey-Calavi

–           la sélection et la mise en fonction des relais communautaires sur les fonds FADEC-Santé Communautaire;

–           le renforcement du partenariat public privé pour une meilleure couverture en services de santé; 

–           l’acquisition d’une IRM (CNHU) et d’un scanner (CHUD Borgou);

–           la construction de l’unité de dialyse du CHUD Ouémé/Plateau;

–           l’acquisition d’équipements de dialyse au profit du CNHU-HKM, des CHU du Borgou et de l’Ouémé et, du CHD Zou;

–           la poursuite de la mesure de gratuité de la césarienne et de gratuité de la prise en charge du paludisme chez les enfants de moins de 5ans et les femmes enceintes;

–           l’acquisition de vaccins pour faire face aux épidémies;

–           le renforcement de la prise en charge des femmes victimes de violence. 

– l’autonomisation des formations sanitaires en eau et en énergie électrique par la réalisation de forages dans 103 centres de santé et l’installation de système photovoltaïque dans 80 centres de santé;

–           l’équipement des antennes départementales de transfusion sanguine d’Abomey, de Parakou et de Porto-Novo; 

–           le renforcement de la sécurité transfusionnelle;

–           la poursuite de l’acquisition des ambulances médicalisées au profit des hôpitaux démunis: à ce jour, 27 ambulances ont été acquises sur les 35 prévues;

–           le renforcement du plateau technique des Centres Hospitaliers existants (imagerie médicale, équipement bloc, laboratoire, maternité, urgence);

–           la poursuite de la construction des hôpitaux de zone (Pobè, Savè, Tchaourou et Kouandé, etc…);

–           la réhabilitions des infrastructures sanitaires existantes.

Source : Ext

Gouvernance : Les actions phares du Mdgl pour 2020

Commercialisation du coton-graine : les transporteurs se plaignent de l’état de dégradation très avancé des voies

Categories
Gouvernance
Pas de Commentaire

Laisser une réponse

*

*

ARTICLES SIMILAIRES