129 vues

Réformes dans le sous-secteur enseignement secondaire et pénurie d’enseignants : Mahougnon Kakpo se cherche toujours

  (Les établissements d’enseignement secondaire évoluent dans la pénurie d’enseignants qualifiés) Dans quelques jours les apprenants des collèges et lycées du Bénin sont appelés à plancher pour le compte...

 

(Les établissements d’enseignement secondaire évoluent dans la pénurie d’enseignants qualifiés)

Dans quelques jours les apprenants des collèges et lycées du Bénin sont appelés à plancher pour le compte de la première série des devoir surveillés du premier semestre au titre de l’année 2019-2020. Mais la désolation est à son comble dans le rang des chefs d’établissement d’enseignement secondaire général.

En effet, la pénurie d’enseignants reste toujours une équation difficile à résoudre par le ministère en charge des enseignements secondaire, technique et de la formation professionnelle. Pour preuve, des notes de services allant dans le sens de la gestion de la situation des classes sans professeurs continuent d’être prises par le ministère de Mahougnon Kakpo. La dernière en date portant objet « attribution d’heures de cours dans les établissement d’enseignement secondaire, général, technique et de la formation professionnelle ».  « Dans le cadre de l’objet susvisé et en vue d’assurer une meilleure gestion de la masse horaire dans les établissements d’enseignement secondaire général, technique et de la formation professionnelle, je vous invite à vouloir bien instruire les chefs d’établissement sous vos ordres de s’assurer au préalable de la stabilité de l’effectif des professeurs avant toute attribution d’heures aux aspirants affectés dans les établissements. Par conséquent, les chefs d’établissement doivent faire en sorte que tous les enseignants disposent de leurs heures réglementaires à savoir 20 heures pour les professeurs adjoints et 18 heures pour les professeurs certifiés, y compris les 02 heures d’animation pédagogique » Voilà qui prouve à suffisance l’instabilité notoire dans le processus de gestion des enseignants par le ministre Mahougnon Kakpo qui manifestement continue de se chercher.

A suivre…

Amir Orou Kitikou

Atacora/Education : Le cinquantenaire du Ceg-Kouandé bientôt célébré

Categories
Education
Pas de Commentaire

Laisser une réponse

*

*

ARTICLES SIMILAIRES