137 vues

Bénin : La presse et les médias locaux très fâchés contre le Maep et l’Aic

  Marginalisés par les autorités en charge de la promotion de la filière agricole, les médias locaux grognent. Les promoteurs d’organes de presse écrite et même audiovisuelle ruminent une...

 

Marginalisés par les autorités en charge de la promotion de la filière agricole, les médias locaux grognent. Les promoteurs d’organes de presse écrite et même audiovisuelle ruminent une grosse colère contre le ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche (Maep) et l’association interprofessionnelle de coton (Aic).

En effet, selon plusieurs partons de presse, les médias locaux, précisément ceux du septentrion, ont toujours été marginalisés, royalement ignorés et parfois humiliés par les différents responsables en charge de la promotion de l’agriculture au Bénin. Les entreprises de presse locales ne sont presque jamais sollicitées ou impliqués pour la couverture des activités menées dans cette région du pays connue pour son fort potentiel agricole. Et d’après le coup de gueule de certains professionnels des médias exerçant dans les départements du Borgou et de l’Alibori, s’il y a des médias appropriés pour valoriser et faire la promotion de la filière agricole, c’est bel et bien la presse locale, celle de proximité. Malheureusement, le constat est tout autre, ce que qualifie d’ailleurs Barnabas Orou Kouman, journaliste et promoteur d’un groupe de presse basé à Parakou, de « fausse note » dans un de ses éditoriaux. « Fort de cela, il est inadmissible qu’on prétende célébrer les cotonculteurs dont la quasi-totalité proviennent du Nord du pays et écarter les organes de presse qui exercent dans cette région », s’indigne le chroniqueur.

Une telle manière de conduite les choses n’est pas gage d’une bonne collaboration entre les principaux acteurs en charge de la promotion de l’agriculture et ceux spécialisés dans l’information et la sensibilisation du monde rural. La vision du Président Patrice Talon est pourtant claire : procéder au relèvement de toutes les filières agricoles au Bénin sans léser aucun maillon de la chaîne. Et pour y parvenir, la bonne information doit toujours parvenir à la base sans laquelle, tous les efforts sont vains.

A suivre…

Amir Orou Kitikou

 

Ordre national des pharmaciens du Bénin : Les activités et le régime électoral réglementés

Categories
Gouvernance
Pas de Commentaire

Laisser une réponse

*

*

ARTICLES SIMILAIRES