184 vues

Dossier : L’œil de La Perche du Nord/Les personnalités de la semaine en hausse ou en baisse

    La première semaine du mois d’octobre 2019 tire à sa fin et votre journal revient sur les personnalités qui ont fait l’actualité durant les sept derniers jours...

 

 

La première semaine du mois d’octobre 2019 tire à sa fin et votre journal revient sur les personnalités qui ont fait l’actualité durant les sept derniers jours dans le cadre de sa rubrique, « L’œil de La Perche du Nord». La rubrique qui décrit des personnalités qui ont eu le vent en poupe ou qui ont eu des difficultés pendant les 7 derniers jours. Découvrez…

Vent en poupe

 Moutawakirou Gounignan, l’Anatt livre enfin les plaques de motos

Le maire de la commune de Gogounou peut enfin souffler. L’agence nationale pour le transport terrestre (Anatt)  a désormais livré les plaques de motos qui ont longtemps constitué la pomme de la discorde entre lui et ses administrés d’une part et d’autre part avec son conseil communal. Longtemps accusé d’avoir détourné près de 10 millions pour l’établissement de ces plaques, le maire Gounignan s’est défendu sans convaincre parce que, sans être coupable, tous les indices étaient contre lui. Ainsi, avec cette livraison, l’Anatt vient de sauver la tête du maire Gounignan qui avait de la peine à tenir sur ses épaules.

Mariam Talata,  nominée ambassadrice de la paix

La première vice présidente de l’Assemblée nationale, Mariam Talata épouse Zimè constitue son ascension sociale. Elle est désormais un personnage clé au niveau national mais aussi au niveau international. Elle est faite ambassadrice de la paix le 02 octobre 2019 à Parakou, ville où elle a été longtemps professeur de philosophie et conseillère municipale. Avec cette nomination, la dame de fer ne fait que monter en grade grâce à ses qualités.

CIC-GROUPE : Communication-Informatique-Consultation

En difficulté

Candide Azanaï, son parti exclu du prochain dialogue national

Le président du parti restaurer l’espoir (Re), Candide Azanaï n’aura pas voix au chapitre lors du prochain dialogue national annoncé par le chef de l’État et prévu pour se tenir le 10 octobre prochain. Ne s’étant pas encore conformé à la nouvelle charte des partis politiques, le parti restaurer l’espoir de Candide Azanaï ne pourra envoyer de délégués pour le compte du dialogue national. Ce qui constitue bien une bonne l’ancien ministre de la défense qui manque pour une fois encore à une grande rencontre qui va décider de l’avenir du pays.

Sébastien Ajavon, dialogue national sans Usl

A l’instar de Candide Azanaï, Sébastien Ajavon va tout perdre avec l’absence de son parti l’Union sociale libérale (Usl)  lors du prochain dialogue national. Après l’absence de son parti aux législatives passées, le silence de la cour africaine des droits de l’homme après son ultimatum donné à l’État béninois,  Ajavon qui vit actuellement en France est sur la voie d’une autre défaite avec l’ossature donnée des partis invités pour le 10 octobre prochain.

Réalisé par Kassim MAMA

Projet de création et de mise en valeur d’une zone de croissance économique à Parakou : le constat sur le terrain !

Categories
Dossier
Pas de Commentaire

Laisser une réponse

*

*

ARTICLES SIMILAIRES