387 vues

Chronique : Le nom ‘’Écureuils’’ : bouc émissaire d’antan !

  L’équipe nationale de football béninoise a livré le 5 juillet dernier la première huitième de finale d’une coupe d’Afrique des nations de son histoire au stade As Salam...

 

L’équipe nationale de football béninoise a livré le 5 juillet dernier la première huitième de finale d’une coupe d’Afrique des nations de son histoire au stade As Salam de Caire en Égypte. Une rencontre dont le verdict met le Bénin dans le concert des grandes nations du football mondial et particulièrement en Afrique. Le Bénin arrache une qualification historique en quart de finale face au Maroc après la fatidique séance de tirs au but,  4 tirs réussis pour le Bénin  contre 1 pour son adversaire du jour, après le 1 but partout du temps réglementaire et de la prolongation.

En effet,  les hommes de Michel Dussuyer ont créé la surprise face aux Lions de l’Atlas du Maroc, plus expérimentés et grand favori au titre pour cette 32e édition de la coupe d’Afrique des nations qui se tient actuellement au pays des Pharaons,  l’Égypte. Une sensation qui devrait mettre un terme à la vaine polémique autour du nom ‘’Ecureuils’’ de l’équipe nationale de football. On a souvent estimé que l’écureuil n’est pas endurant et qu’il n’est pas hargneux. Les résultats désastreux des écureuils aux différentes compétitions de la confédération africaine de football et de la fédération internationale de football association servaient d’arguments. «Il faut d’abord changer le nom pour espérer faire mieux», préconisait certains fanatiques  Béninois.

L’exploit que réalisent actuellement les Écureuils en Égypte donne un autre son de cloche. Les écureuils du Bénin se sont montrés plus vaillants,  plus endurants, plus compétitifs et plus forts même après avoir été réduits numériquement face à des Lions qui n’ont pas pu rugir.

Sans oublier qu’avant les Lions de l’Atlas,  ce sont les Lions indomptables du Cameroun qui avaient été tenus en échec par les mêmes écureuils.

Ainsi, le problème ce n’est donc pas le nom. Le Chef de l’Etat laissera sur sa page Facebook juste après la victoire béninoise : «Belle victoire acquise de haute lutte. Preuve que le travail sérieux et rigoureux paie toujours». Le handicap, c’est l’absence de rigueur et d’organisation.

Le Bénin en quart de finale à la can : L’honorable Yacoubou Orou Sé Guéné salue la bravoure des écureuils

 

Et c’est exactement par là que la président Talon a commencé. Il a fallu des réformes courageuses au niveau de la pratique du football au Bénin. Des réformes de la rupture qui  ont mis marqué une rupture avec l’image d’une équipe des écureuils distributrice automatique de points.

Il faudra donc reconnaître à Patrice Talon le mérite d’avoir remis chaque acteur à sa vraie place.

Kassim Mama

Categories
OpinionSport
Un Commentaire
  • sEvenbites
    2 novembre 2019 at 17 h 09 min
    Laisser une réponse

    Thanks for finally talking about >Chronique
    : Le nom ‘’Écureuils’’ : bouc émissaire d’antan !
    – La Perche du Nord <Liked it! http://Www.Se7Enbites.com/

  • Laisser une réponse

    *

    *

    ARTICLES SIMILAIRES