304 vues

Bénin : Les prémisses d’un probable retour de Talon en 2021 !

Il est de plus en plus évident que l’étau se resserre contre les leaders de l’opposition. Des départs en exil par-ci, des options de silence par-là, tout se réunit...

Il est de plus en plus évident que l’étau se resserre contre les leaders de l’opposition. Des départs en exil par-ci, des options de silence par-là, tout se réunit pour que les élections de 2021 ne connaissent pas une participation de certains ténors politiques de l’opposition. Kommi Koutché, Sébastien Ajavon, Valentin Djènontin, Idrissou Bako, Candide Azanaï, Boni Yayi, et bien d’autres semblent être sérieusement fragilisés. Sauf revirement de derniers instants et à moins d’un dialogue politique, l’opposition se meurt au Bénin. Du moins celle existante.

 

Accepter la main tendue du Président Patrice Talon est la seule voie de sortie des difficultés auxquelles l’opposition béninoise est confrontée. Les querelles et intrigues, en l’état actuel ne profitent guère aux opposants.

En effet, la politique est avant tout un jeu de conquête et d’exercice du pouvoir. Imaginer qu’un leader de parti ou un groupe de parti accepte volontiers de céder le pouvoir aux adversaires est utopique. C’est en principe ce que devraient comprendre les partis de l’opposition qui se trouvent en difficulté en raison de la trop grande puissance de la machine politique mise en place par Patrice Talon. La résistance, telle qu’elle se mène contre le pouvoir de la rupture est suicidaire pour les opposants. Il sonnera l’heure de la présidentielle en 2021 sans que l’opposition ne soit en mesure de présenter un ou des candidats à même de tenir tête au Chef de l’Etat actuel, s’il en exprimait le désir de briguer un second mandat. La constitution du pays le lui permet d’ailleurs.  A ce moment, société civile et partis d’opposition crieront à l’exclusion…

A suivre…

 

Gildas Gabin

Categories
Politique
Pas de Commentaire

Laisser une réponse

*

*

ARTICLES SIMILAIRES