229 vues

Assemblée nationale : L’he Yacoubou Orou Sé dévoile sa vision et son ambition

    Élu dans la 7eme circonscription électorale et Rapporteur de la Commission du Plan de l’Assemblée nationale, l’Honorable Yacoubou OROU SE GUENE est l’un des plus jeunes députés...

 

 

Élu dans la 7eme circonscription électorale et Rapporteur de la Commission du Plan de l’Assemblée nationale, l’Honorable Yacoubou OROU SE GUENE est l’un des plus jeunes députés de la 8eme législature officiellement installée le 15 mai 2019 à Porto- Novo. Dans cet entretien, il dévoile sa vision et les ambitions qu’il a pour la jeunesse Béninoise. Lisez plutôt…

LPN : Honorable, dites-nous, quelle est votre vision, durant votre mandature pour le peuple que vous représentez et particulièrement de la 7e circonscription électorale.

Honorable: Je voudrais à l’entame de mes propos, rendre un hommage aux bâtisseurs de la nation, au peuple, béninois et plus particulièrement au Président de la République, Son Excellence, Patrice TALON qui depuis 2016 a engagé des reformes structurelle et institutionnelle dans le pays. C’est très important d’autant plus que tout ce qui est, n’a été possible que par le peuple et pour le peuple. Aucune nation ne se développe dans le déni de son histoire et de sa culture. Ainsi donc, ma vision est celle de « l’Aube nouvelle » : mettre chaque enfant du Bénin debout. Cela passera de mon point de vue par l’exemplarité politique, je veux dire, rester conforme aux idéaux progressistes de mon parti, l’Union Progressiste et ensuite contribuer activement à créer le cadre favorable à l’amélioration des conditions de vie de nos concitoyens en général et à l’épanouissement des jeunes et des femmes en particulier. Il est important que nous nous remettions debout pour poursuivre l’œuvre de ceux qui ont donné leur vie pour cette nation.

 

Que peut donc espérer la jeunesse de vous, puisque vous êtes aussi très jeune, d’ailleurs le second plus jeune parlementaire de l’actuelle mandature ?

Je crois que l’heure est plus à l’action qu’à l’espérance conformément à la vision du Chef de l’État de révéler le Bénin. Comme vous le savez, la plus grande préoccupation de la jeunesse béninoise reste l’emploi. En tant que représentant du peuple, il est de mon devoir de porter la voix des béninois, celle des jeunes auprès de tous les pourvoyeurs d’emploi, que ce soit dans le privé, au niveau de l’Etat ou encore à l’international. Nous montrer digne de cette jeunesse passera indubitablement par la prise en compte de la condition des jeunes et aussi du genre, dans la mise en place des cadres législatifs et surtout dans le contrôle de l’action du gouvernement. Chaque représentant du peuple à tous les niveaux doit garder à l’esprit l’Article 8 de notre constitution qui appelle entre autres au respect de la personne humaine, à garantir son épanouissement et l’égal accès à la santé, à l’éducation, à la culture, à l’information, à la formation professionnelle et à l’emploi de tous les béninois. C’est de tout cela qu’a besoin notre jeunesse et j’ai le devoir d’œuvrer dans ce sens au cours de mon mandat.

 

Vous comptez donc défendre la cause des jeunes ?

Absolument. Ne pas le faire, serait, passer à  côté de mon mandat. Je sais que nous jeunes, sommes confrontés à quelques difficultés dans le pays. Donc, une fois que certains d’entre nous parviennent à se hisser dans les instances de prises de décisions comme l’Assemblée, c’est l’occasion d’œuvrer à rendre moins périlleux le parcours aux autres jeunes. Nous devons inciter nos frères et sœurs au travail et leur apporter l’accompagnement nécessaire. Autrement, c’est le pays qui tend vers sa perte, car dit-on souvent, la jeunesse est le fer de lance de tout développement.

 

Quel message aux populations de la 7e circonscription électorale qui vous ont accordé leur suffrage ?

C’est le lieu une fois encore de rendre hommage à toutes les populations de Kalalé, Nikki, Bembèrèkè et Sinendé. Parmi tant de candidatures, si les électeurs ont décidé de porter leur choix sur nous, c’est que nous avons aussi l’obligation d’entretenir cette confiance par la prise en compte de leurs besoins et de leurs difficultés dans l’exercice de nos fonctions. Nous allons très bientôt  descendre à la base pour exprimer de vives voix nos sincères gratitudes à toutes ces braves populations qui ont voté pour le « Baobab », le parti Union Progressiste. C’est pourquoi, je saisi cette opportunité que vous m’offrez pour remercier les populations de la 7è circonscription électorale et leur annoncer beaucoup de surprises.

 

Des surprises, vous dites, Honorable ?

Oui des surprises, certes agréables ! Comme vous le savez, nos populations manquent du minimum social : elles ont besoin des routes, des hôpitaux, des écoles, des enseignants de qualité, de l’eau potable, de l’électricité, et j’en oublie volontiers. Il faut donc dans ces conditions parer au plus pressé. Que faire en tant que député ? Déjà, en tant que membre de la Commission du Plan à l’Assemblée, nous travaillons de concert avec tous les acteurs du développement et très prochainement, la substance de nos différentes concertations sera partagée avec ces populations et nos vaillants dirigeants au niveau local à qui je rends également hommage. Dans l’exercice de cette noble mission, nous pouvons bel et bien faire orienter les actions du gouvernement et des différents partenaires dans ce sens. J’en ai la conviction.

 

Votre mot de fin ?

Qu’il me soit permis de dire très sincèrement merci au journal La Perche du Nord qui ne cesse de nous accompagner dans notre combat politique et surtout pour son effort de bonnes informations au profit des populations béninoises. C’est le lieu de vous féliciter et vous encourager dans l’exercice de votre mission, combien noble. Certes, ce n’est pas facile d’exercer le métier dans un environnement aussi difficile comme le nôtre, mais je vous invite à beaucoup de persévérance. Je voudrais terminer mon propos avec cette pensée de Blaise Pascal pour qui : « L’Homme n’est grand qu’à genou ». La nation béninoise sortira toujours grandi de toutes ses épreuves. Une fois encore, merci de m’avoir accordé les colonnes de votre journal pour décliner ma vision en tant que jeune député béninois.

Propos recueillis par LPN

Categories
Politique
Pas de Commentaire

Laisser une réponse

*

*

ARTICLES SIMILAIRES