96 vues

A quelques semaines de la tenue des législatives au Bénin : L’opposition opte pour la violence

L’opposition au régime Talon use en fin de la violence pour réclamer ce qu’elle appelle ‘’ses droits violés’’. En effet, plusieurs grandes routes nationales ont été prises d’assaut, lundi...

L’opposition au régime Talon use en fin de la violence pour réclamer ce qu’elle appelle ‘’ses droits violés’’. En effet, plusieurs grandes routes nationales ont été prises d’assaut, lundi 25 février, par des militants des partis de l’opposition, empêchant du coup la libre circulation des personnes et des biens. La police républicaine est aussitôt sortie pour rétablir l’ordre en procédant à plusieurs arrestations. Plusieurs autres personnes seront interpellées par la justice béninoise pour répondre de leurs actes, a-t-on appris d’une déclaration du porte-parole de la police républicaine, le général Nazaire Hounnonkpè. Et déjà, les leaders de l’opposition tels Boni Yayi, Candide Azannaï, Nicéphore Soglo et consorts ne sont pas à l’abri de toute critique quant l’imputabilité de la responsabilité de ces manifestations d’humeur. Ceci en raison des déclarations publiques faites par ces derniers suite au rejet de leurs demandes de certificat de conformité de leurs différents partis politiques par le ministère de l’intérieur et de la sécurité publique. Lequel ministère évoque des irrégularités que ne semblent pas reconnaître les opposants du régime.

Pour rappel, au lendemain de la lettre du ministère de l’intérieur rejetant la demande de délivrance du certificat de conformité au parti Forces cauris pour un Bénin émergent, les leaders de ce parti ont tenu un congrès extraordinaire pour régulariser leur situation. Ce qui laissait présager un climat social relativement apaisé et l’option légale faite par l’opposition. Mais contre toutes attentes, l’insurrection population suscitée par certains ténors de l’opposition surprend plus d’un dans un contexte où une rencontre entre l’opposition et le Président de la République était prévue pour ce même lundi.

Amir Orou Kitikou (Stagiaire)

Categories
Politique
Pas de Commentaire

Laisser une réponse

*

*

ARTICLES SIMILAIRES