109 vues

Suite au blocage du pont de Porto-Novo : La police républicaine riposte et effectue des arrestations

Suite au blocage du pont de Porto-Novo, ce lundi 25 février 2019, la police républicaine a procédé à des arrestations et compte prendre tout le temps nécessaire pour arrêter...

Suite au blocage du pont de Porto-Novo, ce lundi 25 février 2019, la police républicaine a procédé à des arrestations et compte prendre tout le temps nécessaire pour arrêter tous ceux qui sont impliqués dans ‘’ce trouble à l’ordre public’’. C’est ce qui ressort de l’intervention du directeur général de la police républicaine sur une radio de la place. Il a également annoncé que des poursuites judiciaires seront enclenchées contre tous les manifestants pour trouble à l’ordre public.

 «Plusieurs personnes ont été  arrêtées et seront présentées au procureur de la république. (…) les arrestations se poursuivent, tous ceux qui ont pris part à ces manifestations seront tous interpellés. Ça peut prendre tout le temps que ça peut prendre; puisque nous avions des images avec les vidéos». C’est en ces termes que le directeur général de la police républicaine, Nazaire Hounnonkpè a expliqué la réaction de la police républicaine suite au blocage à l’accès de la capitale Porto Novo ce lundi 25 février par les militants de l’Union Sociale Libérale (Usl).  Aussi a-t-il expliqué que le blocage du pont était sans autorisation et ne suit aucune norme. Ce qui fait de cette manifestation un trouble à l’ordre public et une violation au droit des citoyens, notamment la liberté de circulation. Il a par ailleurs affirmé que les différends ne se règlent plus au Bénin par la violence. Mais il existe des voies légales pour réclamer ses droits. C’est pour ces raisons qu’il estime que la police républicaine sera sans état d’âme avec les fauteurs de troubles.

Il a finalement fait savoir que la police républicaine est la seule personne morale qui détient le monopôle de la violence légitime. Ainsi, si un individu se hasarde à semer des troubles, partout sur le territoire national, la rigueur de la loi lui sera appliquée, conclura Nazaire Hounnonkpè.

Gildas Gabin

Categories
Société
Pas de Commentaire

Laisser une réponse

*

*

ARTICLES SIMILAIRES